Idées livres

Nourrir la terre – Les engrais

Après les courgettes bientôt les courges. Hum ! Je sens déjà le fumet d’un bon potage d’hiver : courges+carottes+pommes de terre et une pincée de curry pour parfumer le tout.

J’en profite également pour préparer la terre de mon potager 1 mois avant de semer ou de planter. En effet la terre a bien travaillé pendant tout l’été et devient à court de minéraux alors il faut la nourrir d’engrais organiques animal (fumiers, sang) ou/et végétal (compost, algues) « spécial légumes ».  Je retourne la terre du potager et je « sème » les micro granules en surface puis je passe un  coup de griffe. Ces granules  peuvent être riches en azote pour le feuillage, en phosphore pour les fleurs, en potasse pour les tubercules et les racines selon vos choix de plantations (demandez conseils auprès de votre jardinerie préférée ;-) )    Vos salades : chicorée, scarole, mâche vont adorer également cette « nourriture » pour s’épanouir.

A lire :Potager mois par mois – Rustica – Avec des vidéos     et aussi  Potager mode d’emploi – Larousse

 

Sac toile jute

Sac en toile de jute ou de coton – Développement durable

Quand le naturel revient au galop !

A l’heure de la COP21, il est temps de trouver des astuces au quotidien pour utiliser des matériaux durables. Moi ce qui me plait c’est que finalement nous revenons à ce qui était logique et pratique il y a quelques années avant le tout plastique, le tout jetable. Même si il existe maintenant des sacs plastiques bio fabriqués à base d’amidon de maïs et des adjuvants (huiles de tournesol, colza, ricin) : les bio-polyesters qui sont biodégradables en 3 à 8 semaines, il est préférable de ne plus en utiliser du tout !

Il suffit de choisir le bon sac pour les courses, les contenants recyclables, éviter les sacs plastiques chez le maraicher ou l’épicier lors de l’achat de légumes.  Amenez vos sac plastiques ou en papier que vous utiliserez à répétition, ou en déposant, tout simplement, le contenu de vos achats en vrac dans votre sac après la pesée, comme les pommes de terre, carotte, choux fleur, pommes, bananes. Bien évidemment pour les tomates, poires ou autres fruits ou légumes fragiles soyez précautionneux… J’ai donc cherché sur le net des sacs durables prêts à l’emploi ou à customiser   et si possible esthétiques. Voilà le fruit de mes investigations  !

Déchets

Le nettoyage du jardin – Les déchets

Le soleil + la pluie = tout pousse, les mauvaises herbes, les haies… L’été c’est pas toujours « farniente », c’est aussi s’occuper du jardin pour que ça ne devienne pas la forêt vierge. Que vous soyez Jeanne ou Tarzan, il faudra relever vos manches (en léopard) avant d’être dépassé par mère Nature !

Tailler, couper, tondre,… ramasser et jeter. Soit on met les déchets directement dans la poubelle verte, soit c’est le trop plein et on verse le surplus dans des sacs prévus. Idem pour les gravats, il faut toujours prévoir des sacs solides de stockage à emmener à la déchetterie. Ça c’est la première étape mais c’est au moment du remplissage que tout se complique. Comment faire tenir debout un sac vide, assez haut,  sans qu’il s’écroule ou se ratatine   ?

Voici l’idée qui évitera tout énervement et qui fera gagner du temps à nous les impatients  : une plaque suffisamment souple et solide à introduire dans le sac vide pour le maintenir droit… et que l’on retire à la fin du remplissage… C’est presque magique ! ET EN PLUS cette plaque   peut servir  de support hyper résistant pour transporter  des sacs lourds  en la tirant pour qu’elle glisse   comme une  luge .

Plus d’excuse, que du bon sens… Encore un objet pratique, peu encombrant  et  qui facilite la vie des mains vertes. Plaque chez sac-jardin.fr

Des idées simples et pratiques pour tous budgets